Comment une culture de travail positive affecte la satisfaction et la productivité des employés

Une culture de travail positive est primordiale pour les organisations d'aujourd'hui. Il offre un avantage concurrentiel en améliorant la satisfaction et la productivité des employés, ce qui à son tour augmente la satisfaction des employés et rétention. Une culture de travail positive aide à favoriser l'engagement des employés, contribue au bien-être des employés, motive les employés à réussir et cultive une culture de collaboration. Examinons de plus près comment une culture de travail positive influence chacun de ces facteurs pour avoir un impact sur la satisfaction et la productivité des employés.

Favoriser l'engagement des employés

Les employés qui travaillent pour une entreprise avec une culture de travail positive sont plus susceptibles d'être engagés parce qu'ils se sentent valorisés et soutenus par leurs collègues et leurs managers. Les facteurs qui contribuent à une culture de travail positive qui favorisent l'engagement des employés incluent des lignes de communication ouvertes entre les employés et les managers et la capacité de fournir des commentaires et des commentaires sur les processus de travail et les projets - et de prendre ces commentaires en considération au lieu de se sentir comme s'ils étaient balayés côté, entre autres.

Lorsque les employés ont l'impression que leurs besoins sont satisfaits, que leurs préoccupations et leurs idées sont valorisées et prises en compte, ils ont l'impression d'apporter une contribution précieuse à une plus grande cause. Et parce qu'ils se sentent comme des contributeurs appréciés, ils sont plus susceptibles de s'engager dans de nouveaux projets et opportunités, et ils sont plus susceptibles de participer à des activités non obligatoires telles que des activités de consolidation d'équipe après les heures de travail. Cet engagement accru contribue à renforcer les liens et la confiance entre les collègues et la direction, créant en fin de compte un environnement plus collaboratif et de soutien dans lequel chacun sent qu'il peut réussir.

Les données comportementales peuvent aider les entreprises à améliorer l'engagement des employés, la satisfaction des employés et la productivité en fournissant des informations sur ce qui motive les employés individuels, en informant les comportements et les initiatives du leadership et en mettant en œuvre des stratégies basées sur les données pour améliorer la collaboration et les performances. Par exemple, un entreprise technologique multinationale a tiré parti de la solution d'analyse de la main-d'œuvre d'Humanyze pour mesurer l'impact sur le passage au travail à distance en raison de COVID-19. Les données ont révélé que les employés travaillaient en moyenne des journées de travail beaucoup plus longues après être passés au travail à distance.

Bien que ces données puissent initialement être alarmantes, une analyse plus approfondie révèle des informations contextuelles plus approfondies pour aider les entreprises à prendre des décisions plus éclairées. Dans ce cas, l'entreprise a découvert que les employés répartissaient leur travail sur une plus longue période, prenant plus de pauses tout au long de la journée de travail pour s'occuper de leurs affaires personnelles, ce qui peut en fait augmenter le sentiment d'équilibre travail-vie personnelle des employés. Sans le bénéfice d'informations plus approfondies et plus contextuelles, l'entreprise a peut-être mal interprété les premiers résultats et mis en œuvre des stratégies d'engagement ciblant les employés à haut risque d'épuisement professionnel, ce qui aurait probablement été inefficace.

Contribuer au bien-être des employés

La culture de travail ne concerne pas seulement les attitudes des employés et des gestionnaires au travail et lors de l'interaction avec les collègues ; c'est aussi une question de flexibilité, de collaboration, de santé et de sécurité, et plus encore. Tous ces facteurs contribuent à une culture de travail positive et influencent le bien-être des employés. Un horaire de travail flexible ou à distance ou modèle de travail hybride peut offrir une plus grande l'équilibre travail-vie, permettant aux employés la flexibilité de suivre le travail et les tâches personnelles. Cela permet aux employés de s'adonner à des loisirs et à d'autres activités qui favorisent la santé mentale et physique, ce qui se traduit par moins de jours de maladie et une meilleure productivité au travail.

Bien que les modalités de travail flexibles puissent contribuer au bien-être des employés et, à leur tour, augmenter la satisfaction et la productivité des employés, il est crucial de mesurer l'impact de ces types d'initiatives de culture du travail sur les employés. Par exemple, un premier constructeur automobile a adopté un modèle de travail à distance d'abord dans lequel les employés travaillaient à domicile la plupart du temps, mais leur permettait d'utiliser le bureau en cas de besoin pour améliorer la flexibilité. Tirer parti de la Humanyze Organizational Health Platform™, l'entreprise a constaté que les employés avaient du mal à trouver du temps pour un travail ciblé au cours de la journée de travail de 8 heures tout en trouvant du temps pour des interactions significatives.

Les données recueillies sur une période de mesure de 9 mois ont révélé que plus de la moitié (55 %) des employés travaillaient plus de 10 heures par jour, en moyenne, à la fin de la période de 9 mois, et les données ont également indiqué une diminution de sentiment de connexion et de confiance des employés avec leurs collègues et la direction. De plus, une augmentation des réunions et du temps passé à envoyer des e-mails, associée à une baisse des mesures liées aux relations sociales avec les pairs et la direction - qui ont un impact sur la capacité des employés à obtenir les informations et le contexte dont ils ont besoin pour hiérarchiser leur travail et respecter les délais - a indiqué que les employés avaient pas encore trouvé de nouvelles façons de s'engager avec des collègues et des dirigeants à l'interaction en face à face à laquelle ils étaient habitués au bureau.

Forte de ces informations, l'entreprise a pu prendre des décisions fondées sur les données pour modifier les processus de travail et les voies de communication afin de mieux répondre aux besoins des employés et de leur permettre de maintenir un meilleur équilibre travail-vie personnelle, contribuant ainsi au bien-être et à la productivité des employés.

Motiver les employés à réussir

Dans les entreprises ayant une culture de travail positive, des récompenses et des incitations sont souvent proposées pour des performances exceptionnelles. Les réalisations sont reconnues par les collègues et les gestionnaires, et les réussites sont célébrées à la fois pour les individus et en équipe. Comme les employés engagés, ceux qui se sentent reconnus et récompensés pour leurs réalisations personnelles et d'équipe sont motivés pour réussir. Et les employés motivés sont plus susceptibles de faire de leur mieux et d'apporter leur meilleur effort, leurs compétences et leurs talents à chaque tâche.

Cependant, tous les employés ne sont pas motivés de la même manière par les mêmes récompenses et incitations. Tirer parti d'un solution d'analyse des effectifs peut aider le leadership à identifier les plus grands facteurs de motivation pour les employés individuels et à mesurer l'impact des récompenses et des incitations sur la productivité et les performances, permettant aux dirigeants de créer des initiatives ciblées pour les récompenses, la reconnaissance et les incitations qui ont le plus grand impact sur la satisfaction et la productivité des employés.

Cultiver une culture de collaboration

Dans une récente enquête réalisée par Humanyze, 73% des personnes interrogées ont déclaré que le fait de ne pas pouvoir collaborer avec des collègues en personne était le plus grand défi auquel ils ont été confrontés pendant la pandémie de COVID-19. Un manque de collaboration rend difficile pour les employés d'obtenir les informations et le contexte dont ils ont besoin auprès de leurs collègues et managers pour effectuer leur travail et hiérarchiser leurs tâches. Cela peut entraîner une mauvaise communication, entraînant de la frustration ou du temps inutile passé à rechercher des informations qui pourraient être plus facilement obtenues dans une culture de travail qui donne la priorité à la collaboration.

Cependant, la collaboration n'est pas seulement une préoccupation dans les environnements de travail distants et hybrides ; il a un impact sur la satisfaction et la productivité des employés dans environnements de travail au bureau, trop. Dans de nombreuses organisations modernes, il est non seulement nécessaire de communiquer avec les collègues de votre équipe, mais aussi collègues des autres équipes, des services et même des chantiers. Malheureusement, les équipes finissent généralement par travailler en silos et ont du mal à communiquer avec d'autres personnes en dehors de leurs équipes principales, que ce soit parce qu'elles ne savent pas avec qui elles doivent collaborer ou qu'elles ne savent pas comment les joindre. Dans certains cas, c'est hors de vue, hors de l'esprit ; les collègues qui ne se voient pas souvent sont peut-être moins susceptibles de penser à partager des informations susceptibles d'avoir un impact sur leur travail.

De multiples facteurs peuvent avoir un impact sur la collaboration, de la aménagement de bureau aux applications de collaboration utilisées par les équipes. Par exemple, une grande banque européenne a découvert qu'un mauvais aménagement des bureaux contribuait à des différences dans les modes de communication et les performances entre une succursale très performante et une succursale peu performante. Dans la branche peu performante, un aménagement de bureau à plusieurs étages limitait les modes de communication et les opportunités de collaboration tout au long de la journée. En utilisant l'analyse de la main-d'œuvre, la banque a identifié des modèles de réussite tels que le fait d'avoir plus d'interactions en face à face tout au long de la journée, soutenues par un aménagement de bureau plus collaboratif.

Dans une autre étude de cas, un entreprise de vêtements de sport tiré parti de l'analyse de la main-d'œuvre pour mesurer l'impact des changements récents sur les affectations des bâtiments. Les données ont révélé que la plupart des collaborations se déroulaient entre des employés dans le même bâtiment ou à proximité et que plus la distance les uns des autres était grande, moins les employés étaient susceptibles de collaborer, même via des canaux numériques tels que le courrier électronique. Forte de ces informations, l'entreprise a pu réévaluer et reconfigurer ses affectations de bâtiments afin d'aligner les emplacements des équipes afin de favoriser une meilleure collaboration et de réduire le temps nécessaire aux employés pour se rendre aux lieux de réunion et en revenir, contribuant ainsi à une augmentation de l'efficacité et de la productivité.

Ce ne sont là que quelques-unes des façons dont une culture de travail positive contribue à la satisfaction et à la productivité des employés. En veillant à ce que les employés se sentent entendus et valorisés, en les motivant à réussir grâce à des récompenses et des incitations ciblées, et en démontrant que le bien-être des employés est une priorité, les entreprises peuvent cultiver une culture de travail positive et solidaire qui favorise le succès.

Dernière mise à jour le 19 août 2021